Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Reportage sur le NPA , complement d'enquéte France 2 (lien vers la vidéo)

A propos de Complément d’Enquête sur le NPA

Pauvre reportage en vérité. Qu’apprend-on ? Besancenot serait facteur et fait ses tournées en vélo dans Neuilly, incroyable ! Depuis 2002, c’est vrai qu’on n’avait pas encore vu un tel reportage. Comme les journalistes de France 2 sont consciencieux, ils ont poussé leur investigation plus loin. Fortuitement placé sous une affiche du film La bande à Baader, le porte-parole de la LCR est sommé de se justifier sur le port de chaussures Nike, « c’est pas très anticapitaliste çà ! ». On ne leur en raconte pas aux journalistes de France 2.


Qui sont les militants qui s’investissent dans le processus NPA ? Nous avons droit à deux portraits : Thierry, un directeur artistique gagnant 2100 € par mois, et Gérard, «un vieux de la vielle […] qui recadre [les nouveaux arrivants au NPA], cadre chez Rodia. Est-ce vraiment représentatif des milliers de nouveaux militants du NPA ?

Des motivations des adhérents, des revendications du NPA, de l’analyse de la situation politique on saura peu de chose… Le passage sur l’action de l’Appel et la Pioche est un peu plus intéressant, mais surtout du fait qu’elle perturbe les journalistes : « mais… c’est pas faire la révolution ça ! » s’étonnent-ils, espérant sans doute que l’on attaquerait le supermarché avec des kalachnikovs. Pour eux, c’est une méthode toute nouvelle (l’extrême-gauche allait déjà se servir chez Fauchon en 68, mais ils l’ignorent) mais «  pas franchement légale ».


Enfin, pour commenter le reportage, France 2 a invité… Jean-Luc Mélenchon, intronisé spécialiste du NPA ?

Voici le type de reportage qui n’apporte pas grand-chose, qui s’attarde sur la forme pour surtout éviter parler du fond. Éviter de montrer que des gens comme tout le monde sont exaspérés par la situation sociale de ce pays et transforment cette exaspération en force politique, en s’organisant par eux-mêmes. Le NPA et Besancenot ne sont pas des effets de mode, mais le produit de luttes sociales qui cherchent à se réapproprier un espace trop longtemps abandonné à une droite dogmatique et une gauche capitularde. Ce n’est pas sur ce type de média qu’il faut compter pour parvenir à cette fin.

                                                                                                                                                                                     Guillaume Halb

Partager cet article

Repost 0