Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

APRES LES ELECTIONS, CONTINUER à SE BATTRE !

  Depuis le résultat des urnes du 7 juin dernier, Sarkozy affiche une certaine autosatisfaction au vu des résultats obtenus par ses listes. Pourtant seulement un électeur sur dix s’est exprimé en faveur de l’UMP ! Mais cela suffira à la droite pour justifier les attaques à venir. Déjà sur plusieurs terrains les contre réformes se préparent : voilà notamment le retour de la « réforme » des lycées, celle sur les collectivités et la question du travail du dimanche et peut être une éco-taxe qui ferait payer, entre autres, les ménages! La vague des licenciements continue, le chômage s’accroît. Le gouvernement le reconnaît lui-même, le pire est devant nous.

   Le 13 juin et après?
   C’est dans ce contexte post-électoral qu’intervient la mobilisation du 13 juin. Dernière d’une série de journées programmées sur 6 mois, le 13 juin ne répond pas aux enjeux ni aux aspirations des salariés qui s’étaient exprimées lors des journées de grève et de manifestations précédentes. Appeler massivement les salariés, les chômeurs et le retraités, comme le font les directions syndicales, à participer à la manifestation de
samedi sans appeler à la grève et sans aucune perspective à court terme, ne peut pas permettre de franchir un pas dans la mobilisation. Alors que la colère, le ras-le-bol se sont aussi exprimés par l’abstention record parmi les classes populaires, les jeunes et les salariés, il est primordial d’offrir échéances et démarches pour construire des luttes d’ensemble. Aujourd’hui il est plus que temps d’assumer la nécessité d’un affrontement global avec le pouvoir et le patronat, pour exiger les mesures d’urgence sociales qui s’imposent comme l’interdiction des licenciements, l’augmentation de tous les salaires, minima sociaux et retraites, le refus de la casse des services publics. Si la gauche politique et syndicale ne travaille pas de concert, nous n’en finirons pas de payer leur crise ! Construire enfin le « Tous Ensemble » Pendant les élections des luttes se sont poursuivies : dans les universités, les hôpitaux, à EDF, des mobilisations fortes se sont exprimées. Mais encore une fois ces luttes sont isolées, éparpillées et manquent de perspective d’ensemble.

  Pour qu’elles soient victorieuses un mouvement prolongé de grèves et de manifestations s’impose. Comme il est primordial d’aider à l’organisation d’une marche contre les licenciements. Il y a, à l’heure actuelle, la place pour ce type d’initiative. Pour cela les cadres unitaires réunissant les collectifs militants, les équipes syndicales sont essentiels. Le NPA, durant la campagne des élections européennes, n’a eu de cesse de rappeler sa volonté politique : travailler, avec d’autres, à la convergence des luttes. Après les élections, ses militants sont prêts à poursuivre cette tâche, pour construire la riposte d’ensemble nécessaire.
Tag(s) : #Archives NPA

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :