Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La direction d'EDF, par le biais de son Président P. Gadonneix, a demandé, le 8 juillet dernier, une hausse de 20% des tarifs d'électricité pour réduire son endettement.

 

Comment ne pas dénoncer le cynisme de la direction d'EDF qui cherche à augmenter ses prix au moment où elle vient d'apprendre que la durée de vie de 34 de ses réacteurs nucléaires serait prolongée de plus de 10 ans : c'est une vraie manne financière qui s'annonce. Alors où est la transparence sur les calculs qui conduisent à une telle demande ?

Cette augmentation préconisée par EDF n'a pas pour but d'investir pour améliorer la sureté du réseau, ni pour améliorer les services qu'EDF devrait rendre aux usagers. Il s'agit évidemment de réduire la dette contractée par les achats d'EDF au niveau international. Et les mêmes qui, dans la majorité, avaient applaudi au rachat de British Energie en Angleterre ou de Constellation aux Etats-Unis tirent aujourd'hui sur l'ambulance Gadonneix. Pourtant c'est leur politique de libéralisation que ce dernier a mis en oeuvre et d'ailleurs le gouverrnement se trouve contraint de reconnaître qu'une prochaine hausse des tarifs EDF est à l'étude.

 

Cette libéralisation oblige chaque opérateur à se transformer en multinationale. Ces dernières années l'écrasante majorité des investissements réalisés dans le secteur de l'énergie, en Europe, a servi au rachat d'entreprises étrangères. Les prix ont augmenté partout, les accueils de proximité ont disparu, chaque service et toujours plus cher, voilà ce qu'ont gagné les usagers à cette libéralisation.

 

Des dizaines de milliers d'emplois ont été supprimés et les conditionsde travail des salariés se sont partout dégradées. C'est pour ces raisons que les agents d'EDF sont en lutte depuis de nombreuses semaines. Voilà le vrai bilan social de la libéralisation du secteur de l'énergie.

Le NPA se prononce contre toute augmentation des tarifs aujourd'hui, contre toute tentative de remise en cause du tarif régulé demain.

Le NPA se prononce pour la constitution d'un grand service public e l'énergie contrôlé démocratiquement par les usagers et les salariés.

Tag(s) : #Archives NPA

Partager cet article

Repost 0