Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le NPA dicte ses conditions(l'humanité du 21 sept 09)

Régionales . Le parti ne participera pas aux exécutifs avec le PS.

Fini le temps, pas si lointain, où le NPA dissociait ce qu’il nomme la « séquence sociale » et la « séquence politique ». Dès ce week-end, son conseil politique national a tenu à préciser son positionnement sur les régionales de 2010.

Le NPA se déclare prêt à un accord national sur une plate-forme avec les « forces antilibérales et anticapitalistes » dès le premier tour des élections, à condition que les listes se forment non seulement « dans l’indépendance vis-à-vis du PS et des Verts », mais qu’elles refusent « de participer à tout exécutif de région avec eux ». Une exigence que Christian Picquet, porte-parole de la Gauche unitaire (issue du NPA), qualifie de « faux prétexte » consistant à « se dérober à l’unité, selon la procédure qui l’a déjà amené au cavalier seul des européennes ».

Le parti d’Olivier Besancenot ne souhaite pas trancher dès à présent son positionnement sur le deuxième tour, estimant que « c’est une question tactique qui dépend des rapports de forces, notamment des résultats du premier tour », note la motion présentée aux membres de l’instance dirigeante.

Toutefois, il entend mener « une bataille en direction du PS et des Verts pour qu’un accord puisse être conclu entre les deux tours ». Une alliance qui, répète-t-on, ne serait pas constituée sur « la base d’un accord programmatique de gestion des régions avec ces partis ».

Cette démarche ne semble pas négociable auprès du Front de gauche. Si elle échoue, le NPA se tournerait vers les
« militants associatifs, syndicaux, politiques qui se reconnaissent dans l’orientation que nous défendons ». D’ores et déjà, une feuille de route est dispensée dans l’éventualité d’une campagne électorale sous les seules couleurs du NPA.

Mina Kaci



Le Conseil Politique National du NPA s'est reuni ce week end à Saint Denis, avec plusieurs points important à l'ordre du jour notament  l'élaboration d'une resolution politique de rentrée ainsi que une motion pour les élections régionales, devant permettre aux militants et aux comité du NPA de débattre jusqu'au prochain CPN. Nous ne dissocions pas "sequence sociale" et "séquence ELECTORALE", pour nous l'unité de la rue doit se faire egalement dans les urnes, et nous ne soutenons pas les journée de gréve saute-moutons décider par les directions syndicales depuis début 2009 et qui n'ont eu pour but simplement de demobilisé les travailleurs, nous en avons vu effectivement le resultat en juin dernier. 

Cela semble choqué le PCF que d'ores et déja nous nous positionons sur le fait de ne pas accepter d'accord de gestion et de ne pas  participer aux executifs avec le Parti Socialiste, et pourtant cela semble assez logique, puisque 20 regions sur 22 sont gérées par le Parti Socialiste, qui tout comme la droite en cette période de crise économique a voter et distribuer des milliers d'euros de fond publics aux entreprises privés, mesure egalement voté par les conseillers régionaux PCF, qui depuis un bon nombre d'années gérent mains dans la mains les regions avec le PS.  Il va de soi que nous qui somme anticapitaliste et donc pour un changement de société, nous ne pouvons contrainement à d'autres participer à la gestion des régions avec le PS qui se contente de géré le capitalisme.

Il est egalement assez ironique d'entendre Christian Piquet, de la Gauche Unitaire qui n'a jamais été au NPA, que l'on croyait avoir perdu aprés les elections européennes, s'insurgé contre ses decisions et nous accusant de se"derober à l'unité comme pour les européennes", depuis un petit moment quant l'humanité souhaite essayé de decredibiliser le NPA, elle sort un Christian Picuet de son chapeau et hop le tour est joué.

Le NPA souhaite l'unité la plus large de la gauche radicale dés le premier tour (PCF, PG, LO, Alternatifs, Federations, Objecteurs de croissances,etc...),mais nous ne voulons pas nous prononcer sur ce que nous ferons au second tour alors que celui ci est dans six mois. La décision finale d'accord reviendra à tous les militants du NPA qui seront consulté mi-novembre 2009.
Cette position à l'air de dérangé le PCF, qui parle pourtant au nom du Front de Gauche, alors que une de ces composantes le PG est en accord avec le NPA par rapport à l'independance vis à vis du PS.
 Qui se cherchent donc de faux pretextes ?

Nous pensons egalement qu'il y a des choses peut étre primordiale à l'heure actuelle que les seules élections régionales, la crise fait de plus en plus de ravages chez tous les salariés qui plongent de plus en plus dans la précarités, alors que les benefices engrangé par les multinationales ne cessent de grimper, le gouvernement de Nicolas Sarkozy souhaite faire exploser les services publics afin de mieux les offrir sur un plateau dorée aux requins du privé, les attaques de nos acquis sociaux se font de plus en plus pressantes.... Alors franchement, n'y a t-il rien de plus important pour le moment, retrouvons nous dans la rue pour defendre les intéréts des travailleurs, nous nous creperons le chignon plus tard !

Maxime Gaillac
Conseil Politique National du NPA
Tag(s) : #Archives NPA

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :