Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Chroniques Palestiniennes 5, conclusion : aux suivants !

 

Cette fois-ce le séjour est terminé. Je suis de retour en France où je soigne mes blessures de guerre, enfin je veux dire mes coups de soleil. Je les ai attrappés sur la plage à Tel Aviv, c'est donc un coup des israéliens. Le moment est venu de conclure. L'un des élèments qui me frappe le plus dans cette histoire, c'est l'aspect international de ce conflit. Chaque camps dispose d'alliés.

 

Cela se voit sur le plan diplomatique. Que serait Israël sans le soutien des Etats-Unis ? ''Les peuples soutiennent les palestiniens, les gouvernements soutiennent Israël'', nous disait l'ancien adjoint au maire de Naplouse. L'Autorité Palestinienne peut néanmoins compter sur quelques gouvernements : le Vénézuela et la Bolivie avaient ainsi expulsé les ambassadeurs israéliens lors des bombardements sur Gaza en 2009.

 

Cela se voit également au niveau des individus. De chaque côté, des hommes et des femmes viennent en Israël se battre pour la cause qu'ils soutiennent. De jeunes sionistes français et américains viennent faire leur service militaire dans l'armée israélienne, tandis que des familles russes viennent grossir les rangs des colons installés en Cisjordanie.

 

Côté palestiniens, des militants du monde entier rejoignent la région à travers de multiples organisations. Cela va de l'extrème-gauche aux chrétiens humanistes en passant par les associations culturelles et humanitaires. On compte sans doute aussi quelques aventuriers, plus attirés par l'action que par l'enjeu politique, mais je n'en ai pas croisés durant mon voyage. Contrairement au camp d'en face, tous ces militants ont pour l'instant un point commun, celui de l'action pacifique, considérant que la solution au conflit sera une solution politique. Ce mouvement internationaliste pluriel et non centralisé a ses martyrs : Rachel Corrie américaine de 23 ans, Tom Hunrdal et James Miller, britanniques de 22 et 34 ans, tous trois tués par des israéliens, et récement Vittorio Arrigoni, italien de 36 ans tué par un groupuscule islamiste dans la bande de Gaza. Excepté Miller, journaliste indépendant, tous faisaient partis de l'International Solidarity Movement (www.ism-france.org )

 

Ceci dit les risques pour les internationaux sont moindres que pour les palestiniens. Nos passeports nous protègent quelques peu. Nous ne risquons pas deux ans de prison pour une manif, ni de voir la maison de notre famille rasée par des bulldozer en représaille. Il n'y a donc pas d'excuses pour ne pas aller soutenir les palestiniens chez eux. Renseignez-vous sur ce qu'attend la société civile palestinienne.Copie de P4290179

 

Il ne s'agit pas de jouer au combattant ou au martyr. Mais faire simplement du tourisme via les réseaux de tourisme alternatif est déjà un acte militant qui sera très apprécié par les palestiniens. Il existe ainsi le Groupe de Tourisme Alternatif (www.atg.ps ), le site est en anglais mais vous pouvez écrire en français à Sabri Giroud, lyonnais d'origine et fondateur de l'organisme. L'association d'échanges culturels France-Hébron, (www.hebron-france.org) dont j'ai déjà parlé, propose des séjours dans la ville d'Hébron, en ciblant tant le patrimoine palestinen que les conséquences de la colonisation de la ville.

 

Pour partir plus longtemps,vous pouvez vous adresser à l'association Project Hope (www.projecthope.ps )qui cherchent des bénévoles pour encadrer des enfants de la région de Naplouse. Enfin pour les plus militants, la CCIPPP organise deux voyages cette été : http://www.protection-palestine.org/spip.php?

 

Aller en Palestine, cela fait bien chier les autorités israéliennes, elles me l'ont bien fait comprendre à l'aéroport. Les criminels préfèrent toujours accomplir leurs basses oeuvres sans témoin, donc soyons le plus nombreux possible à aller voir et témoigner. N'oubliez pas votre crème solaire (aïe !).

 

La lutte continue.

 

GH

Chroniques Palestiniennes 4 : la vraie vie des vrais gens et le far-west.

Chroniques palestiniennes 3 : Manif à Bil'in

Chroniques palestiniennes 2 : douanes et Hébron

Chroniques palestiniennes 1

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :