Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

L'antifascisme radical : une valeur en hausse dans les années à venir

 

En France au milieu des années 80, excédés par les bandes de skinheads néonazis violents, alcooliques et secrètement amoureux de leurs chiens, des groupes de jeunes antifascistes se sont créés pour riposter. Il y eu d'abord les Reds Warriors, puis le SCALP (section carrément anti le pen) et le réseau No Pasaran. Dans les années 90 on connut Ras l'front puis le RASH (Red and anarchist skinhead), cette liste n'est pas exhaustive. Ces groupes ont coordonné réponses musclées et analyses politiques et ont contribué à endiguer les exactions des bandes d'extrême-droites.

L'activisme de quelques tarés, la crise, les poussées de fièvre du FN à 20% reconstituent des groupes de fachos qui, dès qu'ils se sentent en force, agressent des militants de gauche et des personnes trop bronzés à leur goût. Ce fut le cas, l'année dernière où des manif de soutiens aux Sans-Papiers furent attaqués à Bordeaux, Pau et Agen. A Lyon ce sont des lycéens manifestant pour les retraites qui furent agressés.

Faut-il attendre la création d'une ligue de défense française à l'image de l'english defense league ? Non

Il faut des réactions à la hauteur des agressions des fafs, doublée d'une réaction politique.

Trois points tactiques sont nécessaires :

 

Cerner l'ennemiCopie-de-4706822652_71326f07d7.jpg

L'extrême-droite ce sont le FN, les Identitaires, la Ligue du Midi mais aussi le Betar, la Ligue de Défense Juive et quelques groupuscules islamistes ou encore Riposte Laïque, le Réseau Voltaire, le pauvre névrosé Dieudonné et la flaque de vomi froid Zemmour. Tous sont à mettre dans le même panier : l'extrême-droite, ceux avec qui on ne discute pas. Ce sont des groupes violents ou qui divisent la population en hiérarchies artificielles, qui calomnient et mentent. Un cordon sanitaire est à dresser autour.

 

Déconstruire son discours

Ces gros cons se donnent une image de rébellion, d'antisystème. Est-ce rebelle detaguer une mosquée ? Est-ce antisystème de prendre les musulmans comme bouc-émissaires comme le fait le gouvernement ? Est-ce antisystème d'avoir comme la diarrhée Zemmour des créneaux d'expression sur France 2, RTL et Le Figaro ? Rappelons encore et encore qu'il y a plus d'écart entre un patron et un salarié français qu'entre deux travailleurs de cultures différentes.

 

Définir notre combat

Notre antifascisme doit être populaire et inscrit dans la lutte de classe et l'internationalisme.

Populaire car il détermine ainsi notre vraie identité qui fera notre unité et donc notre force.

Inscrit dans la lutte de classe car elle détermine qui sont nos adversaires.

Inscrit dans l'internationalisme qui est la parade aux fiertés nationalistes dégénérées.

 

Enfin peut-on respecter les règles du jeu avec des crevures qui ne respectent pas les règles du jeu démocratique ? Je ne parle pas de la truie blondasse candidate en 2012 mais des groupuscules qui recommencent à proliférer en France. Contre eux, on ne peut pas se contenter de pétitions ou de ''votes citoyens'', il faudra les combattre par tous les moyens nécessaires.

 

GH

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :