Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'unité républicaine ? Tu la chiffres à combien ?

 

Dans les récents duels qui ont opposé l'UMP et le FN, on a parlé de droite républicaine contre extrême-droite anti-républicaine. Droite républicaine ? C'est républicain de s'assoir sur le référendum sur la constitution européenne, et de faire passer par le parlement ce qui a été refusé par le peuple ? C'est républicain de reculer l'âge de la retraite de toute une population sans que cela ait été annoncé dans un programme de campagne et contre la mobilisation de millions de personnes ? C'est républicain de laisser des technocrates orienter la politique énergétique vers le tout nucléaire ? C'est républicain le 49-3 ? etc, etc...

 

Chaque camp alors appelle à l'unité : '' Surtout ne multiplions pas les candidatures, cela ferait le jeu du (méchant) Front National. '' S'exprimer, revendiquer des conditions de vie plus décentes, une augmentation de revenu ce serait faire le jeu du (terrible) Front National ? C'est le discours des ténors socialistes : '' tous derrière le PS, on ferme sa gueule et je ne veux pas voir une tête qui dépasse !'' Au nom de la lutte contre le FN (infâme), nous devrions clore tous les autres débats. Exit les retraites ? Exit la redistribution des richesses ? Exit le droit du travail ? Exit l'Europe libérale ?...

 

Cependant, un Front Républicain avec le PS, moi je dis banco !

 

Seulement cela ne se ferait pas gratuitement. Que le PS achète son Front Républicain. Je dis bien achète. Par un programme audacieux en cinq ou six points qui parle aux millions de personnes qui se sont mobilisés ces dernières années dans les luttes sociales.

'' Le FN et l'UMP sont une menace pour les acquis sociaux et démocratiques du pays, nous diraient-ils, nous vous proposons donc de constituer un Front Républicain et pour cela nous nous engageons sur six points de programme :

  • retour au 37,5 annuités de cotisations retraites pour tous les salariés du publique et du privé;

  • refonte de la loi des 35h, payé 39, applicable à tous les salariés avec surtaxe bétonnée des heures supplémentaires ;

  • augmentation conséquente des minimas sociaux et des bas salaires (je laisse aux techniciens le soin de se quereller sur le niveau du montant)

  • pour financer ces trois premiers points, réforme en fond de l'imposition et de l'ISF (en gros plus tu es riche plus tu paye) ;

  • fin de l'autonomie de la Banque Européenne (car ces réformes ne peuvent se faire sans le contrôle des banques) ;

  • établissement de nouveaux droits démocratiques : élections à la proportionnelle intégrale, droit de vote des étrangers...

 

'' Bien évidement, pourraient-ils rajouter, un tel programme se saurait être défendu par un candidat ayant coordonné des politiques radicalement opposées. C'est pour cela que nous renonçons à présenter un certain président du FMI.''

 

Ça pète non ? Ça c'est un programme de gauche. Ce n'est pas un programme révolutionnaire. Il n'est pas question ici d'interdiction des licenciements, de sortie du nucléaire, d'assemblée constituante pour une sixième république, de nationalisation de tout le secteur bancaire... ça c'est à nous, c'est le programme du NPA.

 

Les six points cités plus haut, c'est de la bonne grosse réforme à la papa, mais de la réforme qui se respecte. Sûr que ça couterait au PS de défendre un tel programme, mais :

  1. ça leur apporterait le pouvoir

  2. si le FN est tant une menace que ça, l'unité à gauche vaut bien au moins ce prix là.

A ceux qui nous balance cette alternative : '' l'unité républicaine ou la droite FNisée'' nous pourrions leur rebalancer cette autre alternative ''l'unité républicaine à partir de ce programme politique ou la droite FNisée''. On a rien sans rien.

 

Bien sûr, à la fin de la lecture de ce billet, beaucoup vont dire : ''le PS proposer un tel programme ? Mais l'auteur rêve !''

Ben oui...

 

GH

Partager cet article

Repost 0