Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le collectif des réfugiés de la région de Rodez

est dans une situation inquiétante

 

Ce collectif regroupe des associations, syndicats et partis politique de l'Aveyron. Une réunion plénière a eu lieu le 15 septembre dernier à Rodez. Bien qu'inscrite de longue date, celle-ci intervient à un moment où la situation des étrangers demandeurs d'asile se dégrade de façon très inquiétante.

 

Le collectif a pour but de soutenir les étrangers dans leurs démarches administratives et de faire en sorte que leurs droits soient respectés... Or il devient de plus en plus difficile de leur venir en aide sans devenir soi-même hors là loi. Les organismes hébergeurs ont été ainsi sommé par la préfecture de sortir des dispositifs tous ceux qui n'avaient pas à y rester en appliquant strictement la loi. Cela cible les demandeurs d'asile déboutés du droit d'asile après une longue procédure (parfois 3 ans) durant laquelle les familles se sont intégrés en France (rappelons qu'ils n'ont pas le droit de travailler durant cette période). Sont également touchés les personnes qui ayant perdu leur travail ont perdu du même coup leur carte de séjour, la loi en fait ainsi des clandestins.

 

De nombreux étrangers, sortis des logements qu'ils occupaient se sont retrouvés en situation très précaires, changeant de lieux plusieurs fois par semaine, ou à la rue. Enfin l'aide alimentaire de l'État a été supprimée pour certaines catégories d'étrangers. Ceci se passait cet été, qu'en sera-t-il cet hivers ?

 

Le collectif a donc décidé d'entreprendre une campagne de sensibilisation auprès de la population aveyronnaise et les élus locaux. Le NPA soutiendra bien évidement ces initiatives. Il est cependant regrettable de notre point de vue de constater un certain recul du politique sur la question des réfugiés. Le collectif se refuse en effet d'appeler à des manifestations de soutien par peur de slogans trop engagés qui selon eux heurteraient le public. Ainsi, alors même que les membres du collectif soutiennent des revendications comme la régularisation de tous les sans-papiers, il ne serait pas question de l'afficher. Si ses principaux partisans n'osent plus mettre en avant de telles exigences, qui montera au public qu'il existe des citoyens qui refusent les discours stigmatisant l'immigration ?

 

Ce sera la seule réserve que nous émettrons à propos de ce collectif qui fait un travail inestimable auprès des populations réfugiées du département.

 

Le collectif assure une permanence d'accueil des étrangers au 9 rue Ste Catherine le mercredi de 17h à 19h. Dans la mesure de ses possibilités financières elle aide les étrangers à s'acquitter des taxes pour les démarches administratives ou finance parfois des hébergements d'urgence, n'hésitez donc pas à leur faire parvenir quelques dons.

 

GH

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :