Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les comptes-rendus du meeting de Jean-Luc Mélenchon se trouvant facilement sur GRTV ou sur le site du Parti de Gauche de l’Aveyron, je peux m’autoriser à m’attarder sur l’anecdotique.

En arrivant mardi soir à la salle des fêtes de Rodez, des camarades du PG me montrent quelques jeunes qui s’installent dans les rangs du meeting. Ce sont les membres des Jeunes Pop’, les jeunes de l’UMP, car il y a des jeunes qui sont pressés d’être vieux, c’est leur choix.

Comment les avons-nous reconnu ? Sans vouloir faire de préjugés physiques, il faut avouer qu’ils ont un je-ne-sais-quoi d’air aristocratique (et je ne dis pas ça par hasard, j’y reviendrai tout à l’heure) bref des têtes à guillotine. Ceci dit, nous avons nous-mêmes certainement des traits physiques caractéristiques de gauchistes. De toute façon nous reconnaissons ces jeunes qui tentent de temps à autre de refourguer péniblement les tracts UMP sur le marché de Rodez.

 Autant que je m’adresse directement à ces aventuriers de droite en terre de gauche :

 

Chers Jeunes Pop’ :

 

Vous êtes venus au meeting de Jean-Luc Mélenchon, au risque de vous faire voler vos pains au chocolat, c’est courageux de votre part. J’étais assis deux rangs derrière vous, j’ai pu observer vos réactions.

Les garçons ont fait les jeunes coqs, vous étiez accompagné de jeunes femmes, au moins ceci est une attitude normale, j’aurais fait pareil dans votre situation.

Vous avez ricané, vous vous êtes poussé du coude, vous vous êtes pris en photo et vous avez tweeté pour faire partager cette situation drôle et incongrue de jeunes propres et bien sous tout rapport dans un meeting de gauche. C’est cocasse en effet, un peu comme si nous on s’invitait dans une fête chez les Balkany par exemple.

Durant le discours de Jean-luc Mélenchon, vous mimiez parfois l’incrédulité ou l’effarement en entendant des revendications que vous ne compreniez pas. C’est une façon de vous rassurer. Vous êtes par contre restés bien silencieux quand nous avons dénoncé les augmentations faramineuses des profits au dépend des salaires.

Cinq ou six jeunes pop’ dans une réunion de mille personnes, vous auriez pu rester insignifiants à mes yeux sauf que…sauf que je vous ai vu rire quand Jean-Luc Mélenchon évoquait les travailleurs dans la misère, les retraités pauvres et les chômeurs. C’est de là que vient cet air aristocratique que je vous trouve. Vous êtes venus vous amuser de gens qui luttent pour leur dignité et pour la justice sociale. Vous êtes méprisant, c’est ce qu’on appelle le mépris de classe.

Vous êtes des minables.

 

GH

Tag(s) : #GA Aveyron

Partager cet article

Repost 0