Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

doisneau-copie-1.jpgLettre ouverte au président Hugo Chavez,

 

Monsieur le Président de la République Bolivarienne du Vénézuela,

 

Je me permet de vous écrire car vous êtes mon dernier espoir.

Je vous explique la situation. Je suis adhérent au Nouveau Parti Anticapitaliste en Aveyron, un département français. Je suis donc comme vous un socialiste du XXIème siècle ou quelque chose dans ce genre.

 

Avec quelques camarades nous animons un petit blog fort sympathique : http://npa12.over-blog.com auquel je vous invite à jeter un coup d'œil quand vous aurez le temps. Or depuis quelques mois, j'ai écris quelques articles se moquant de façon potache de l'extrême-droite locale. Me croirez-vous, Monsieur le Président, si je vous dis qu'ils l'ont mal pris ?

 

Voici des extraits des réponses que nous recevons (nous avons respecté l'orthographe d'origine) :

 

'' une chose et sur je suis sur des traces [...] et toi et tes petit copains je vais vous faire danse le tango''

 

''ne pisser pas dans vos pantalon le jour ou l on se croise ''

 

''libre à moi d'être ami avec qui bon me semble et d'emmerd.. le NPA de l'Aveyron qui me cite (plus particulièrement GH), comme les fachos de tous poils... ''

 

''profite vite de Noël l aveyron et petit et ma force et grande , salutation identitaire''

 

''alors les filles depuis nant, sa va on et venus prendre des photo a cote de vous et on va les diffusez ,comme sa vous ferais moins les chaud ,si vos amis de no pasaran avais pas etait la !!!!!vous auriez fais dans la culotte''

 

J'ai peur, Monsieur le Président, j'ai très peur et je n'ose plus sortir de chez moi le soir à partir de 15h. Comme à travers d'autres billets de ce même blog, j'ai émis, disons quelques réserves quand à la politique de mon gouvernement, je ne peux plus compter sur la police française pour nous protéger, ma boite aux lettres et moi.

 

Aussi, Monsieur le Président, en dernier recours, j'ai l'honneur de vous demander solennellement l'envoi d'un régiment de parachutistes de l'armée vénézuelienne pour assurer ma protection, quelques mois le temps que l'affaire se tasse.

 

Ne croyez pas que j'exagère la situation. Ces groupuscules miteux cachent en réalité des agents de l'impérialisme hyperentrainés et dangereux pour nos projets. En guise de ma loyauté envers la République Bolivarienne du Vénézuela, je peux vous faire parvenir l'adresse de l'un deux, Stéphane C. Sous des airs bluffants d'idiots du village se cachent un agent de la CIA jadis impliqué dans la tentative de coup d'État dont vous fûtes victime en 2002. Que vos agents du contre-espionnage le capture et le fasse parler. Au début, il niera tout car il est très fort, mais je fais confiance à vos services pour employer les moyens les plus perspicaces pour qu'il ''se mette à table''.

 

A propos de table, vous trouverez dans le colis ci-joint, des petites douceurs de l'Aveyron, qui vous aiderons, j'en suis sûr, à vous remettre de vos récents ennuis de santé : une bonne bouteille de Marcillac et de l'Aligot. C'est une spécialité rien qu'à nous en Aveyron contrairement à ce que disent ces cambrons du Cantal. Faites le réchauffer dix minutes au four, thermostat 7, vous allez vous régaler !

 

Dans l'attente d'une réponse, veuillez recevoir, Monsieur le Président, mes plus sincères salutations socialistes.

 

Poutou ( ne vous méprenez pas, c'est juste le nouveau cri de ralliement du NPA)

 

GH

Tag(s) : #Les billets de G.H.

Partager cet article

Repost 0