Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://www.midilibre.fr/img/lgo/logo_midiLibre.gif

Législatives : un ticket jeune pour le NPA

HUGUES CAYRADE
25/05/2012, 08 h 55 | Mis à jour le 25/05/2012, 11 h 24
Christine Rousseau et Nicolas Bastard, mercredi à La Loco, pour le lancement de la campagne.
Christine Rousseau et Nicolas Bastard, mercredi à La Loco, pour le lancement de la campagne. (F. C.)

Après une campagne présidentielle relativement peu active au niveau local, reflétant sans doute une adhésion minimale au choix du candidat Philippe Poutou, les militants millavois du NPA se sont posé la question de l’opportunité de présenter un candidat aux législatives.

 

Une vingtaine d’adhérents actifs

Cette question a fait débat au sein de la vingtaine d’adhérents actifs, et, au final, le NPA a fait le choix de la jeunesse et du renouvellement en inscrivant Nicolas Bestard, âgé de 35 ans, et Christine Rousseau, sa suppléante et son aînée d’un an, dans la 3e circonscription de l’Aveyron.

Les deux trentenaires ont exposé les raisons de leur candidature mercredi au café La Loco devant la presse locale et un parterre de sympathisants, séduits par la rhétorique trotskiste bien huilée de Nicolas Bestard qui, malgré son jeune âge, affiche une déjà longue expérience du militantisme révolutionnaire, dans les rangs de feu la LCR notamment. "Nous sommes les candidats du ras-le-bol de celles et ceux qui sont dans le travail précaire, le chômage, la misère, de ceux qu’on stigmatise et à qui l’on demande de se sacrifier toujours plus au nom d’une économie capitaliste qui serait l’alpha et l’oméga de toute condition humaine", lance-t-il.

 

L'ennemie est bien la droite

Le tandem NPA a rappelé que "l’ennemie" était bien la droite, "représentante de la bourgeoisie" et, cela va sans dire, l’extrême droite qui tend à séduire l’électorat des ouvriers et précaires, fût-ce par "désespoir". "Nous ne faisons aucune confiance dans la gauche de gouvernement qui ne fait que cogérer le système capitaliste", précise également le candidat, pour qui il n’y a pas d’autre alternative que de "créer quelque chose de neuf", à travers "la lutte des classes", "l’internationalisme des luttes", "le rapport de force", "se battre dans la rue", "l’autogestion"...

Au-delà de ce positionnement somme toute idéologique, le duo Bestard-Rousseau et la section locale du NPA savent que la campagne va être courte (1er tour le 10 juin). Pas de réunion publique programmée pour le moment, mais du tractage sur les marchés et, évidemment, Internet et les réseaux sociaux. La génération précaire est aussi la génération Facebook.

Tag(s) : #GA legislatives 2012

Partager cet article

Repost 0