Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  municipalité decazeville

 

  Nous avons pu constater depuis le debut de l'été un fort embellisement de la rue Cayrade voulu par la municipalité de Decazeville, avec la mise en place de 10 palmiers tout le long de la rue, dont certains ont par ailleurs été dévorer par de "gauchistes papillons ravageurs", qui n'étaient pas en accord avec la mise en place de cet écrin de verdure,  au centre de Decazeville, relevant pourtant la beauté de cette rue centrale à la ville ( papillons vraisemblablement de méche avec le NPA selon nos sources), des wagons de sable fins auraient du étre déversé tout le long de la rue dans le cadre de la campagne "Decaze Beach", mais cette idée fut abandonné car tout ce sable aurait caché aux yeux avisés des passants les nombreux nids de poules et décalage de trottoirs laissant plané un danger de tous instant sur les chevilles des touristes (bien qu'ils soient peu nombreux) qui eux ne connaissent pas le terrain et les passages en "zig zag" exempt de tous dangers. 

 

Deux oliviers ont également été installé aux portes de la mairie, permettant aux decazevillois de sentir comme un air de provence en se rendant dans ces locaux et aux élus d'entendre trés certainement la mer en écoutant au creux d'une pierre receuilli sur la zone du centre le bruit des vagues.

  Nous sommes par ailleurs etonné que dans cette volonté d'émbellisement de notre ville, les élus n'ait pas commandé un camion de cigalles afin de marié a la vision des oliviers, le doux bruit sonore de la provence, mais il est vrai hélas aprés reflexion que la santé de celles-ci n'aurait pas supporter les ondes de l'antenne relais placé sur le batiment  ex-France Telecom situé à coté de la mairie.

 

Quel cout pour quel résultat ?

 

3000 euros pour des palmiers à "moitié bouffé", des centaines d'euros pour des oliviers ( sans olives ), d'une utilité esthétique trés incertaine, et pourtant, les élus aprés chaque conseil municipal nous annonce la larme à l'oeil que les subventions aux associations sont obligées d'étre baisser, le taux d'imposition augmenté, pour renflouer les caisses d'une municipalité dont la gestion financière, au vu de ces derniers élements, et plus que discutable, bien qu'il ne s'agisse là que de la partie visible du puit de mine, nous plongerons dans ses galerie dans nos prochains articles notamment sur la cuisine centrale.


On se moque de nous, moquons nous d'eux !


MG

Tag(s) : #Archives NPA Decazeville

Partager cet article

Repost 0