Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Édition du mercredi 16 mars 2011

DR

http://www.midilibre.com/images/logo.gif

Une minute de silence en solidarité avec les Japonais

http://www.midilibre.com/img/photos/biz/2011-03/2011-03-16/OBJ1039937_1.jpg   Hier à 13 heures   ,   une grosse vingtaine de personnes s'est regroupée devant le perron de la mairie de la cité pour observer une minute de silence en solidarité avec le peuple japonais et pour dire non au nucléaire.     Parmi les personnes présentes, on trouvait bon nombre de militants écologistes ou associatifs, mais également des adhérents du NPA ou encore des citoyens lambda qui avaient tous en commun d'être proches, sinon du réseau « Sortir du nucléaire », tout au moins de ses idées.

  Depuis quelques jours, tous les regards de la planète sont en effet tournés vers le Japon. Un pays qui doit non seulement affronter les conséquences dramatiques du séisme, puis du tsunami, mais aussi à présent d'une série d'explosions qui se sont produites dans différents

 

bâtiments abritant les réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima-Daïchi.

Depuis, d'autres réacteurs de cette centrale ont procédé à la même manœuvre qui consiste à réaliser des rejets radioactifs dans l'air pour faire baisser la pression et tenter d'éviter une explosion du cœur des réacteurs en fusion. D'autres centrales nucléaires japonaises ont également été fortement touchées.

  « L'issue de ce que l'on peut d'ores et déjà appeler une catastrophe nucléaire est incertaine, mais nous sommes là pour dire haut et fort qu'il est enfin largement temps de sortir du nucléaire », rappellent les organisateurs de cette « flash mob » (mobilisation éclair).   « Nous ne sommes certes pas très nombreux, constatait Jean-Louis Calmettes, l'élu vert decazevillois,     mais il s'agit vraiment d'une manifestation spontanée qui s'est peu sue ».

  On sait par ailleurs que de nombreuses voix, notamment au sein du parti socialiste, se sont élevées pour dire qu'il était quelque peu déplacé d'instrumenter en quelque sorte le drame japonais.  

  En tout état de cause, hier, sur la place Decazes, l'heure était tout autant au recueillement qu'à la contestation.     « Face à cette tragédie,   a rappelé Jean-Louis Calmettes,     il convient de rester sobre et humble... »

 

http://static.ladepeche.fr/images/depeche.png

Decazeville. Une minute de silence pour le peuple japonais

tour de ville


Decazeville. Une minute de silence pour le peuple japonais

À l'appel d'Europe Écologie et du NPA qui relayaient localement le réseau Sortir du nucléaire, une trentaine de personnes s'est rassemblée, hier, à 13 heures, devant l'hôtel de ville pour observer une minute de silence par solidarité avec le peuple japonais durement touché, d'abord par un tremblement de terre suivi d'un tsunami, puis par une catastrophe nucléaire (conséquence du séisme). « Face à cette tragédie, il nous faut rester humble et sobre » a souligné Jean-Louis Calmettes, élu Vert, avant de plaider pour une sortie du nucléaire « le plus tôt possible ».

 
Tag(s) : #Archives NPA Decazeville

Partager cet article

Repost 0