Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contre les bombardements à Gaza, le Comité Palestine de Rodez appelle à se mobiliser.
Depuis le 14 novembre, l'État d'Israël a engagé une nouvelle vague de répression à l'encontre de la Bande de Gaza. En prenant pour prétexte des tirs de roquettes ayant causé la mort de trois civils israéliens, l'armée israélienne a bombardé Gaza, causant à ce jour une centaine morts et plus de 650 blessés. Des troupes terrestres israéliennes se massent aux frontières de Gaza, faisant craindre une nouvelle incursion militaire risquant de reproduire les effroyables massacres de civils de l'opération Plomb Durci en janvier 2009.
Nous regrettons toute mort, qu'elle soit israélienne ou palestinienne. Mais nous ne pouvons pour autant souscrire à la version médiatique qui voudrait résumer ce nouveau drame à un affrontement entre deux parties belligérantes de forces égales et partageant les torts.
L'État d'Israël et les Territoires Palestiniens ne sont pas dans la même situation. Les palestiniens subissent depuis soixante ans une occupation militaire et une colonisation de leurs terres. La Bande de Gaza est sous embargo depuis 2007. Les civils palestiniens, qui n'ont pas d'armée pour se protéger, subissent toutes sortes de vexations civiques et économiques. Ils ne sont pourtant jamais allés sur la terre d'un autre peuple pour le détruire ou le déposséder de ses biens. Si les groupes de résistances palestiniens qui utilisent des roquettes artisanales pour attaquer les colonies israéliennes sont qualifiés de terroristes, comment nommer une armée suréquipée qui utilise des drones et des bombes prohibées par les conventions internationales pour bombarder des zones à très fortes densités humaines ?
Même si nous pensons qu'une escalade de la violence ne résoudra pas le problème palestinien, nous rappelons que le droit international accorde à toute population combattant une occupation illégale le droit d'utiliser « tous les moyens à sa disposition »pour se libérer. Le droit à l'autodétermination par la lutte armée est autorisé par l'article 51 de la Charte des Nations Unies, concernant l'autodéfense.
Souhaiter la paix en Palestine serait un slogan creux si nous n'y associons pas le droit à la justice. Que les réfugiés palestiniens puissent rentrer chez eux, que les arabes israéliens obtiennent les mêmes droits civiques que les juifs israéliens, que cessent le vols des terres et des sources d'eau de Cisjordanie, que les palestiniens soient maîtres de leurs frontières dans un État viable,voici les conditions pour une paix juste dans cette région.
Comme partout dans le monde en ce moment, nous appelons nos concitoyens de l'Aveyron à exprimer leur désaccord contre ce nouveau massacre. Chacun d'entre nous peut agir en relayant la campagne internationale de boycott des produits israéliens. Le Comité Palestine Rodez appelle les partis, les syndicats, les associations et les citoyens de conscience à manifester contre les bombardements sur Gaza ce mercredi 21 novembre à 17h30 Place d'Armes à Rodez. Afin d'être visible et pour faire la lumière sur ce qui se passe à Gaza, nous invitons les participants à venir équipés de bougies ou de lampes.
Le Comité Palestine de Rodez
Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :