Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La grève continue chez MBF Technologies dans le Jura. Plus de 200 salariés de la société MBF Technologies se sont réunis en Assemblée générale  lundi 20 juin au matin pour décider de la poursuite de  leur mouvement contre le plan de licenciement. Il prévoit la suppression de  199 postes de travail sur les 450 que compte aujourd’hui l’usine

Les salariés ont décidé de mettre en place une pétition de soutien qu’ils feront signer à la population chaque jour. Ils ont également décidé d’ouvrir un compte bancaire spécifique pour la solidarité aux grévistes. La CGT a apporté un chèque de 3.500 euros.

L’usine de Saint-Claude MBF Technologie appartient au groupe Arche, le leader français dans le domaine de la fonderie d’aluminium sous pression. Ce groupe possède aussi une usine de 498 salariés dans le bassin de Decazeville à Viviez en Aveyron

C’est le ping pong entre les deux usines de l'Aveyron et du Jura avec un patron organisant la concurrence chantage entre les sites du groupe.

En mars 2010, dans l’usine de l’Aveyron à Viviez, c'était la suppression de postes de travail et la tentative ratée de déménager du matériel vers l’usine de Saint-Claude dans le Jura. Une grève avec blocus de l’usine l’empêcha. Voir les articles du blog NPA Auto Critique. Aujourd’hui, au mois de juin 2011, c’est au tour de l’usine de Saint Claude d'être visée avec la menace de suppression de la moitié des postes de travail.

Côté Jura, on explique que cela va mal et qu’il faut se serrer la ceinture. Côté Aveyron, la direction explique « beaucoup d’espoir pour le site de Viviez avec la perspective, tout d’abord, de rapatrier une partie de l’activité de l’usine MBF Technologies de Saint-Claude. Voir l'article publié par la Dépêche du Midi le 21 juin 2011.

La concurrence entre sites et travailleurs est une politique patronale systématique tant entre pays qu’entre régions en France. Le groupe Arche va avoir un nouveau PDG en la personne du propriétaitre fondateur de l’usine de la SAM en Aveyron. Grand chasseur de primes publiques, l’ambition de ce PDG, M. Bellity, est de devenir le numéro un européen en terme de composants d’aluminium pour l’automobile. Le chiffre d’affaires en 2011 va atteindre 250 millions d’euros, rattrapant presque le niveau d’avant crise.

Juste au au moment où les affaires reprennent,  200 emplois sont supprimés dans le Jura par le groupe Arche. Ce qui est en cause, c’est la recherche du profit maximum par la mise en concurrence entre sites.

Du travail, il doit y en avoir et pour l’Aveyron et pour le Jura. C’est bien la solidarité entre usines qui doit être préparée. Et derrière la direction du groupe Arche, il y les donneurs d'ordre Peugeot, Renault et depuis peu Mercedes

 

Lire autre article du blog NPA Auto Critique sur la grève chez MBF Technologie

Lire le communiqué du NPA Jura

Partager cet article

Repost 0