Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retour sur le premier congrès du NPA

15742.jpg

Le premier congrès national du NPA s’est tenu à Montreuil (93), les 11, 12 et 13 février. Le menu était particulièrement dense et chargé pour les 352 déléguéEs et les membres de la direction sortante. Il s’agissait d’adopter tout à la fois un document intitulé Nos réponses à la crise, des motions sur la religion, la laïcité et le voile, une résolution d’orientation et de construction, deux modifications aux statuts du parti. Il s’agissait enfin d’élire une nouvelle direction (Conseil politique national). À tout ceci s’ajoutaient aussi les motions et amendements émanant des congrès locaux et des motions élaborées au cours du congrès lui-même.
Le congrès a adopté à une large majorité (66, 12 %), Nos réponses à la crise, un document qui condense les analyses du NPA sur la crise multiforme, économique, sociale, alimentaire et climatique qui secoue le capitalisme et énonce les contours d’une politique anticapitaliste, écosocialiste partant des préoccupations et urgences immédiates qui nécessitent une transformation révolutionnaire de la société. Un document de dimension programmatique que nous voulons utiliser comme support à la confrontation politique publique.
Sur la religion, la laïcité et le voile, il s’agissait d’affiner nos positions sur le fond, après la polémique publique et le débat interne difficile déclenché par l’annonce de la candidature d’une militante portant le foulard à Avignon dans le Vaucluse. Le congrès a enregistré les résultats des congrès locaux sur les diverses motions soumises au vote. Nous reviendrons plus précisément sur cet aspect dans une prochaine édition.
Quatre textes d’orientation et de construction faisaient l’objet d’une présentation contradictoire. Les congrès locaux ont envoyé sur ces bases des délégués au congrès national à la proportionnelle des positions exprimées. Aucun n’ayant pu franchir la barre des 50 %, les textes des quatre positions ont été rejetés. De même, après discussion, il n’a pas été possible d’aboutir à une convergence des points de vue se concrétisant par un appel du congrès, car la question de la démarche en vue des présidentielles a continué de diviser les congressistes et aucune majorité n’a pu se dégager. Le CPN élu devra définir les modalités de débat démocratique afin de décider ce que le NPA fera à la présidentielle de 2012. Cette consultation des militantEs, dont les modalités sont à définir, interviendra avant l’été.
Le congrès a adopté à la quasi-unanimité une déclaration sur la situation internationale, se félicitant de la vague révolutionnaire en cours dans le monde arabe, appelant à son approfondissement et à son extension et à organiser concrètement une campagne de solidarité. Une autre motion résumant les campagnes contre le G8/G20, contre le racisme, ou pour la défense de la sécu et de l’hôpital public et contre les réformes que prépare le gouvernement sur la dépendance... a obtenu une large majorité. Cela montre qu’en dépit des divergences, malgré des modalités de débat interne qu’il va falloir prendre le temps de sérieusement rediscuter tant elles ont suscité des mécontentements, ce qui rassemble sur le fond les militantes et militants du NPA est plus fort que ce qui les divise. L’enthousiasme et l’émotion avec lesquelles le congrès tout entier a accueilli, écouté et acclamé des militantEs révolutionnaires venuEs de Tunisie et d’Égypte en est le signal le plus évident.
Une nouvelle direction (CPN) de 161 membres a été élue à la proportionnelle des quatre positions en présence, avec la parité hommes-femmes, la représentation de divers secteurs d’interventions et régions. Elle se réunira pour la première fois les 26 et 27 mars prochain et élira un nouveau Comité exécutif.
Fred Borras
1. La position 1 a recueilli 41, 95 %, la position 2 27, 87 %, la position 3 26, 43 % et la position 4 3, 73 % des votes des délégués au congrès.

Organisations présentes au congrès

France Alternative libertaire, PCF, LO, Fase, PG, GU, Alternatifs. Excusé : Les Verts.

Syndicats et associations : Solidaires, Jeudi noir, Cadac/CNDF.

Maroc La Voie démocratique, Al Mounadil-e.

Tunisie Parti communiste ouvrier de Tunisie (PCOT), Ligue de la gauche ouvrière (LGO).

Palestine Front populaire de libération de la Palestine (FPLP).

Liban Parti communiste libanais (PCL).

Iraq Irak Freedom Congres, Parti communiste ouvrier en Irak, Union des communistes-Irak.

Iran Solidarité socialiste avec les travailleurs en Iran (groupe France).

Réunion Nouveau Parti anticapitaliste de la Réunion (NPAR).

Sri Lanka Nouveau Parti pour l’égalité sociale (NSSP).

Indonésie Comité politique des pauvres – Parti démocratique du peuple (KPRM-PRD), Workers People Association (PRP).

Corée du Sud New Progressive Party (NPP), Institute of the 21st Century Corea Research (ICR), KDLP-Paris Comitee.

Australie Socialist Alliance.

Argentine MST-Movemiento Proyecto Sur, Frente Popular Darío Santillán.

Brésil Parti socialisme et liberté (PSOL).

Pérou Parti révolutionnaire des travailleurs (PRT)

Venezuela Marea Socialista.

Martinique Groupe révolutionnaire socialiste (GRS).

Mexique Parti révolutionnaire des travailleurs.

USA International Socialist Organization (ISO).

Canada Socialiste Caucus of the New Democratic Party.

Grande-Bretagne Socialist Worker’s Party (SWP), Socialist Party (SP), Counterfire.

Irlande Socialist Worker’s Party (SWP).

Portugal Bloco de Esquerda.

État espagnol Izquierda Anticapitalista, Parti ouvrier révolutionnaire (POR).

Euskadi Askapena, Gauche Abertzale.

Catalogne En Lluita.

Corse A Manca.

Italie Sinistra Crítica.

Grèce Socialistiko Ergatiko Komma (SEK), New Left Current (NAR), Recomposition de gauche (Aran) -trois membres de la coalition Antarsya, DEA – coalition Syriza.

Pologne Parti polonais du travail (PPP).

Norvège The Red Party Rødt.

Danemark Red-Green Alliance. Allemagne « We don’t pay for your crisis ».

Belgique Ligue communiste révolutionnaire (LCR/SAP).

Suisse Mouvement socialiste des travailleurs (MST), SolidaritéS.


Organisations ayant transmis un message
Pakistan Labour Party of Pakistan (LPP).

Bangladesh Communist Party of Bangladesh-Marxist Leninist (CPB-ML).

Inde Radical Socialist.

Asie du Sud-Est Network for Transformative Social Protection (NTSP).

Philippines Partido Lakas ng Masa, Partido ng Manggagawa, Rebolusyonaryong Partido ng Manggagawa- Mindanao (RPMM).

Malaisie Parti Socialis Malaysia (PSM).

Japon Japan Revolutionary Communist League (JRCL) et National Council of Internationalist Workers (NCIW).

Australie Revolutionary Socialist Party.

Sénégal Yoonu Askan Wi. Maroc Solidarité pour une Alternative Socialiste (SAS).

Turquie Parti de la liberté et de la solidarité (ÖDP)

Grèce Groupe politique anticapitaliste (APO).

Grande-Bretagne Socialist Resistance.

Luxembourg Dei Lenk.

Suède Socialistiska Partiet.

Message de Yoonu Askan Wi (Sénégal)
Chers camarades du NPA, chers congressistes,
C’est dans une ambiance de chaleur militante qu’a été lu le message du NPA au 1er congrès de Yoonu Askan Wi / Mouvement pour l’autonomie populaire, tenu à Guédiawaye dans la banlieue de Dakar les 4 et 5 décembre dernier. Très récemment, en prélude au Forum social mondial de Dakar de février 2011, nous avons eu le plaisir de recevoir le camarade Olivier Besancenot à la 1re session de notre Conseil général post-congrès, à l’occasion duquel il a pu s’adresser directement aux cadres dirigeants de notre parti le 5 février 2011.
Déjà, lors du congrès de fondation du NPA, Yoonu Askan Wi était représenté par une délégation […]. C’est dire que nos deux organisations, très jeunes l’une et l’autre au demeurant, ont dès le départ entrepris de nouer des liens solides de coopération militante. Nous sommes persuadés que ces relations iront s’approfondissant, sur la base de nos convictions partagées, fondées sur la lutte sans compromission contre l’impérialisme, le capitalisme et la mondialisation néolibérale. L’impérialisme français, aujourd’hui sous la houlette d’un Sarkozy farfelu, bête et arrogant, est l’ennemi commun des peuples de France et du Sénégal ; nous devons, plus encore que jamais, nous donner la main pour le combattre et le défaire. Partout les peuples bougent, en Amérique latine, en Asie, en Europe. À présent, en ce début de l’année 2011, c’est l’Afrique qui donne résolument le « la ». Les soulèvements populaires et révolutionnaires portés par les masses déshéritées des campagnes et des villes ainsi que par les travailleurs, en Tunisie puis en Égypte, constituent pour nous tous et toutes, de puissants motifs d’encouragement et d’espoir. Ils illustrent encore une fois la capacité des peuples d’en finir avec la dictature, l’oppression, l’exploitation, l’accaparement et la spoliation opérés pendant top longtemps déjà par des bourgeoisies corrompues et prédatrices au service d’elles-mêmes et des puissances d’argent.
Ce sont les masses qui font l’histoire ! Solidarité avec les luttes à travers le monde pour la révolution démocratique, républicaine, sociale et populaire !
Plein succès au deuxième congrès du NPA / France !

Pour la Délégation exécutive nationale de Yoonu Askan Wi / Mouvement pour l’autonomie populaire,
Le délégué général, Alassane Guisse

Tag(s) : #Archives NPA

Partager cet article

Repost 0