Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La CGT Santé de l'hopital de decazeville décide de suspendre le mouvement de grève reconductible depuis 12 jours . Nous publions ci dessous les reactions des deux syndicats du Centre Hospitalier, la CGT et FO paru dans la dépéche du midi  ce jour.

http://www.ladepeche.fr/article/2010/11/05/941682-Decazeville-La-CGT-suspend-la-greve-a-l-hopital.html 

Decazeville. La CGT suspend la grève à l'hôpital

Après une entrevue avec la direction de l'hôpital, le syndicat CGT a décidé de suspendre la grève reconductible. D'importantes avancées sont, en effet, ressorties de cette entrevue puisque la direction accepte le paiement des heures supplémentaires de tous les agents qui en feront la demande par écrit (au cas par cas), si elles ne peuvent être récupérées. Elle accepte la mise en place d'une étude interne pour l'amélioration des conditions de travail sous le couvert du CHSCT, tout en expliquant qu'elle a un budget à tenir et refuse l'embauche de personnel dans l'immédiat. En revanche, elle prévoit de recruter des IDE en décembre, dès la sortie de l'école, et de faire un effort début 2011 pour recruter des AS. Concernant la titularisation du personnel de Bournazel, le directeur fait savoir que cela est conditionné à l'autorisation de renouvellement de fonctionnement des 35 lits de soins de suite et de réadaptation.

La CGT a donc décidé de suspendre la grève reconductible jusqu'au lundi 8 novembre, où se tiendra une assemblée générale avec le personnel afin de décider des actions à mener par la suite.

En janvier 2009, le centre hospitalier a intégré dix personnes après la fermeture de la maison de repos et de convalescence de Bournazel dans lequel elles travaillaient, avec promesse d'une titularisation dans la fonction publique hospitalière. En mars 2010, est paru au « Journal officiel » le décret accordant la titularisation de ces dix personnes à compter de janvier 2009. Or, à ce jour, ce personnel n'est toujours pas titularisé. « Nous avons rencontré le directeur, qui nous a dit qu'il n'était pas question de titularisation tant qu'il ne saurait pas le nombre de lits qui seraient octroyés à l'hôpital », indique Ghislaine Le Ridant, secrétaire de l'union locale Force ouvrière qui précise : « M. Périé nous a affirmé que la décision était du ressort de l'ARS, nous avons donc envoyé un courrier et sommes en attente d'une réponse. Ce qui est sûr, c'est que nous ne laisserons pas de côté ce personnel lésé ». La syndicaliste pointe aussi le manque de personnel dans tous les services : « Ce qui se ressent dans la rue se ressent aussi en interne, de plus en plus de gens viennent nous voir car ils n'en peuvent plus ».

En ce qui concerne la grève contre la réforme des retraites, Ghislaine Le Ridant poursuit : « A Force ouvrière, nous savons différencier les problèmes de l'hôpital de ceux de l'extérieur. Les journées d'action ont vite montré leurs limites. Il y a eu beaucoup de monde mobilisé mais n'oublions pas qu'une grève est réussie lorsque l'on obtient quelque chose au bout ».

Tag(s) : #Archives NPA Decazeville

Partager cet article

Repost 0