Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqué NPA. Santé : les mauvais vœux de Sarkozy

 

Les vœux aux professionnels de santé de N. Sarkozy, le 20 janvier, le confirment : l’année 2011 sera une année décisive pour l’avenir l’hôpital et la Sécurité sociale.

Au moment où le scandale du Médiator montre les conséquences de la domination des intérêts privés et du profit sur les politiques de santé, l’objectif tracé par le Président est celui d’une privatisation générale. Au nom de la lutte contre le « déficit », il entend réduire la place de la Sécurité sociale et de l’hôpital public au minimum, pour ouvrir largement le marché de la santé aux compagnies d’assurances, aux grands groupes d’hospitalisation privés et aux groupes pharmaceutiques.

C’est le fil conducteur des réformes de la Sécurité sociale (franchises, déremboursement de médicaments), des hôpitaux (fermetures d’hôpitaux, réduction des remboursements de l’assurance maladie) et aujourd’hui de la « dépendance », ainsi que celle de la médecine de ville.

La conséquence inévitable de ces politiques, c’est l’accroissement des inégalités devant la maladie ou les conséquences du grand âge : chacun(e) se soignera selon ses moyens et non selon ses besoins.

C’est ce choix de société du « Président des riches » que le NPA appelle à combattre avec toutes celles et ceux qui considèrent la santé comme un bien commun à tous et à toutes.

C’est le sens de la campagne qu’il engage pour une prise en charge à 100 % par la Sécurité sociale des soins et de la dépendance, pour la défense et l’élargissement de l’hôpital public, pour une industrie publique du médicament sous le contrôle des professionnels de la santé et des usagers.


Montreuil, le 21 janvier 2011


Tag(s) : #Défense des services publics

Partager cet article

Repost 0