Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SEMAINE DE L'INDUSTRIE :
A QUI PROFITE LE CRIME ?

Sarkozy serait le sauveur de l'industrie et des salariés qui travaillent dans ce secteur : et c'est lui qui le dit ! Un effet d'annonce supplémentaire, car si il avait voulu s'occuper des salariés de la métallurgie, il aurait du commencer il y a fort longtemps. Au lieu de cela, lui et son gouvernement ont fait des cadeaux de plusieurs milliards aux banques et aux industriels, sans contre partie pour l'emploi, les salaires et les droits sociaux.

Depuis 2008 ce sont 300 000 emplois qui ont été supprimés.

En France l'industrie de la métallurgie représente 45 000 entreprises, 1.4 millions d'emplois directs et plus de 150 000 intérimaires. Un emploi industriel induit 5 emplois (commerce, service public, ... ) .
Les exonérations de cotisations sur les bas salaires, la suppression de la taxe professionnelle, les crédits d'impôt sur la recherche et le développement sont autant de cadeaux aux patrons qui devraient servir au développement, à la création d'emploi, à l'augmentation des salaires, à la création de nouveaux droits sociaux ...

Au lieu de cela ils continuent à « s'engraisser » sur le dos des salariés. Actuellement quand l'état, la région, le département, la communauté de communes accordent une aide financière à une entreprise il n'est jamais question de contre partie sur la création d'emplois durables et de nouveaux droits sociaux négociés avec les syndicats.

Le patronat n'a aucun scrupule à jeter à la rue des salariés et
exige à ceux qui restent des heures supplémentaires et une flexibilité à outrance. Il précarise l'emploi en embauchant des intérimaires pour quelques mois, quelques semaines, quelques heures...
Le patronat se sert de la crise, de la peur du chômage pour imposer la régression sociale.

Les délocalisations n'ont qu'un but, faire encore plus de fric sur le dos de salariés dans des pays à bas salaires où les droits sociaux sont quasi inexistants !

A Molex ( Villemur sur Tarn), l'entreprise faisait des bénéfices, les carnets de commandes étaient pleins, cela n'a pas gêné les actionnaires pour délocaliser.

Plus prés de nous, à Ratier Figeac la direction annonce la création d'une filiale au Maroc avec d'ici 2015 la perte de 100 emplois dans l'entreprise. Pourtant les carnets de commandes sont pleins, les perspectives pour les 20 prochaines années sont excellentes, les dividendes versés aux actionnaires sont en perpétuelle croissance.

Quelque soit notre secteur d'activité, automobile, aéronautique, etc... Aucun de nous n'est à l'abri des délocalisations !

RIEN!! Voilà ce que Sarko et ses « potes » ont fait pour les salariés de l'industrie.
Les entreprises sont bien dans une logique financière et non pas industrielle.

Le capitalisme nous montre tous les jours ses ravages, cette société là n'a qu'un but: servir les appétits financiers toujours plus grand d'une minorité, au détriment de l'ensemble des salariés qui travaillent tous les jours pour des salaires de misère.

Pour le NPA, nous devons toutes et tous faire front et lutter contre cette société qui écrase les petits, les faibles. Une autre politique industrielle, sociale est possible, taxons les profits et les dividendes des actionnaires crapuleux.

➔ Pour toutes aides publiques, exigeons un contrôle public par tous les salariés et les organisations syndicales
➔Augmentation immédiate des salaires de 300 euros net / aucun revenu inférieur à 1600 euros net
➔Réduction du temps de travail sans perte de salaire avec embauche conséquente jusqu'à résorption du chômage

Pour une autre société, une société plus juste,
rejoignez le NPA.

Tag(s) : #GA Aveyron

Partager cet article

Repost 0