Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 La première réunion publique du comité de soutien aux salariés de Cooper Bolbec tenue le 18 novembre a été un succès. Elle a réuni près de 200 personnes  et a été une réunion militante pour construire la lutte contre la fermeture de l'usine.


Plusieurs délégations étaient présentes Renault Sandouville, Renault Cléon, Ford Blanquefort,

 

Sealynx Charleval (autre site équipementier automobile situé dans l'Eure où la direction annonce 257 licenciements sur 736 salariés) mais aussi centre de Tri de Rouen, Grande-Paroisse,  et le Port Autonome du Havre.

 

Le camarade de Ford Blanquefort, près de Bordeaux, a raconté les trois années de lutte contre la fermeture de leur site, qui était prévue en avril dernier... et qui n'a pas eu lieu finalement, en grande partie parce que les salariés se sont battus d'arrache-pied.



Un appel a été lancé par un représentant du « Havre de grève » à Cooper pour qu'il envoie une délégation à l 'Ag intersyndicale Havraise du 23 novembre.

Beaucoup d'élus locaux de gauche (PS et PC) se sont aussi exprimés pour assurer les salariés de Cooper de leur soutien... tant mieux ! Mais un camarade a quand même fait remarquer de la salle que la majorité actuelle du Conseil régional avait versé de grosses subventions à Renault ces dernières années.

Le comité de soutien et les salariés de Cooper sortent renforcés de cette réunion. De nombreuses adhésions ont eu lieu, individuelles ou de structures syndicales. Il faut continuer à y adhérer : on envoie ses coordonnées à cooperenlutte@gmail.com .

 

Rappel :

Cooper est une usine  équipementière de l'automobile (qui produit essentiellement pour PSA et Renault) située à Baclair près de Bolbec. La fermeture de l’usine a été annoncée au mois d’Août.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :