Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sous prétexte d’aide humanitaire, les pays impérialistes envoient leurs troupes dans le pays.

À l’heure où les journaux télévisés répandent des images de chaos, de dévastation, sans aucun autre commentaire qu’un appel vibrant à la charité, des chroniqueurs, des polémistes lancent un faux débat : Haïti doit-elle être mise sous tutelle ?
Derrière cette question, c’est la colonisation ou plutôt la re-colonisation d’Haïti que l’on cherche à nous imposer. « Abandon de souveraineté », « la tutelle étrangère s’accentuera, inévitablement », « on y va parce que la France ne veut pas abandonner un pays francophone », voilà ce que l’on dicte sur fond d’images apocalyptiques.

Bien sûr, il ne s’agit que d’aider, d’humanitaire. Bien sûr, l’énorme potentiel en ressources pétrolifères, aurifères et en iridium ne sont nullement convoitées. Il ne fait aucun doute que les Haïtiens ont toujours connu une certaine tutelle, celle de la dette étouffante, celle des multiples interventions militaires, celle d’un peuple à qui les pays du Nord ont sans cesse imposé une classe dirigeante sous l’apparence de la démocratie. Le gouvernement haïtien est dépassé par les événements mais quel gouvernement ne le serait pas quand toutes les structures sont touchées par la catastrophe ? Lors du tsunami qui a frappé l’Asie en 2004, la capacité des États à gérer l’après-catastrophe ne fut pas remise en cause, pas plus que ne fut évoqué l’envoi de troupes.
Lorsque la France et les États-Unis se livrent une guerre larvée pour le contrôle de l’aéroport ou de l’intervention humanitaire, ce n’est donc pas tant l’aide à la population que le futur contrôle de la reconstruction qui est la raison de ce conflit. Nous savons d’ailleurs que les États-Unis envoient 15 000 soldats, qu’Obama fait appel aux réservistes, mais sait-on combien de médecins, d’ingénieurs, de nourriture les Américains envoient en aide aux Haïtiens ? 
Pourtant la population s’organise. Comités de quartier, médecins improvisant des centres de soin, volontaires, poussés par le désastre, les Haïtiens trouvent les réflexes indispensables à leur survie, indispensables à l’avenir. Bien sûr, ce ne sont pas ces images que nos médias veulent nous vendre, mais celles représentant des Haïtiens spectateurs de l’aide internationale.
Ce ne sont pas des militaires dont les Haïtiens ont besoin mais de médecins, d’aide matérielle, de matériaux pour reconstruire le pays en tenant compte du caractère sismique de la région.
Les troupes étrangères, notamment américaines, doivent quitter le pays immédiatement pour laisser place à une véritable aide internationale et sans arrière-pensée impérialiste. La réunion des donateurs de Montréal et celles qui vont suivre ne devrait avoir qu’un seul objectif : l’aide matérielle sans intervention militaire et l’annulation de la dette d’Haïti.
Ces conditions sont l’unique voie vers une véritable auto-organisation des Haïtiens. À nous, militants et travailleurs du monde entier, de nous mobiliser pour faire pression sur les velléités impérialistes de nos pays. 


Thibault Blondin

Tag(s) : #Archives NPA

Partager cet article

Repost 0