Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

A propos de la non-violence

 

Depuis quelques semaines je suis très tenté de balancer des pierres contre des soldats israéliens ou de coller des coups de boules aux crevettes de colons sionistes qui m'insultent à vingt centimètres de mon visage. Mais je ne le fais pas, c'est dans le contrat avec mon organisation (ISM) : non-violence.

 

De toute façon c'est très énervant pour un provocateur de voir sa cible refuser de le suivre dans l'escalade de la violence. Il vaut mieux refuser le plus tôt possible cette escalade, car on ne sait jamais où celle-ci nous conduira. Ainsi Noam Chomsky, durant les manifestations contre la guerre au Vietnam, déconseillait aux étudiants américains de venir même simplement avec des casques. Sa raison : si les étudiants ont des casques, les policiers utiliseront des fusils; si les étudiants prennent des fusils, ils utiliseront des tanks etc etc …

 

J'ai été convaincu de la pertinence et de l'efficacité de l'action non-violente lors des émeutes en banlieues en 2005. Certains jeunes cramaient tous les édifices publiques qui passaient à leur portée : écoles, bibliothèques et piscines municipales... La police était incapable (ou n'avait pas envie) de les arrêter avant leur forfait. Or un soir, un journal télévisé a montré – trop brièvement - des habitants des quartiers, principalement des papys et des mamies, organiser des veilles devant les bâtiments publiques : deux grands-mères, deux grands-pères, une table de camping et un thermos de thé. Dès que des groupes de jeunes s'approchaient, les anciens les invitaient à boire un verre et à discuter. Résultat : dans les endroits où cette initiative a été mise en place, il n'y eut aucune destruction. Là où une compagnie de CRS surarmée ne parvenait pas à maintenir l'ordre, quatre ou cinq civils et quelques verres de thé y arrivaient. Conclusion : à genoux et massive respect dans ta face. !

 

Pour en revenir à mon expérience palestinienne, précisons que même si les internationaux n'ont pas à le faire, jeter des pierres contre un tank n'est pas un acte de violence. C'est le symbole que ce tank ne fait plus peur. Israël a beau avoir une des armées les puissantes de la planète, avec un matériel militaire dernier cri, des gamins n'hésitent plus à lui balancer des cailloux. C'est un symbole d'échec pour Israël et un prétexte futile pour réprimer une population exacerbée.

 

L'action pacifiste est un signe d'intelligence tactique, il s'agit de refuser d'entrer dans un jeu où l'adversaire est le plus fort et dont il a lui-même fixé les règles. Le militant pacifiste aura de plus l'avantage de la faveur de l'opinion publique. Gardons néanmoins à l'esprit que ces actions ne sont pas sans danger.

 

GH

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0